Conchiglioni farcis aux trois fromages et tomates cerises rôties

Le dimanche, vous avez les bons plats traditionnels français sur votre table comme le poulet aux pommes de terre persillées ou le rôti, mais vous pouvez de temps en temps faire entorse à la règle (et sans culpabiliser!). Il existe des plats conviviaux et  gourmands, qui vous expédieront tout droit à l’autre bout de l’Europe en quelques coups de spatule! C’est ce que je veux vous proposer aujourd’hui avec les Conchiglioni farcis aux trois fromages et aux tomates cerises.

Conchiglionis farcis aux fromages et à la tomateVous allez me répondre : « Les chonchi… quoi? » Ce sont de magnifiques pâtes en forme de coquillages. Vous pouvez les trouver de couleurs ou nature, dans les épiceries italiennes ou en supermarché.

L’Italien de souche vous répondra qu’il vous suffit simplement d’éjecter le « g » pour le prononcer.

Moi, je l’aime bien à la française, lui donnant un peu plus de prestance! 😉

Mes quantités ne sont que pour 2/3 personnes, il vous suffira simplement de les multiplier en fonction du nombre de vos invités.

Pour réaliser la recette des conchiglioni farcis, il vous faut :

200 g de conchiglioni
1 pot de ricotta
la moitié d’une mozzarella hachée en petits morceaux
1 boite de tomates en morceaux ou concassées
1 oeuf
20 g de parmesan rapé
une dizaine de tomates cerises
du basilic
125 ml de bouillon de poule
1 gousse d’ail
1 cuillère de sucre en poudre
sel et poivre

Dans un premier temps, occupez-vous de vos conchiglioni. Le temps idéal de cuisson est normalement de 14 minutes. prévoyez la moitié, soit 8 minutes pour qu’elles soient encore crues à l’intérieur.

Pendant leur cuisson, attaquez-vous à la farce, et mettez le four à chauffer à 200°C. Dans un bol, mélangez vos trois fromages et l’oeuf, puis mélangez bien. Dans votre plat à gratin, mélangez votre boîte de tomates concassées, votre gousse d’ail pelée et écrasée, une grosse pincée de sel et de poivre, les tomates cerises que vous aurez préalablement coupées en deux et votre cuillère à soupe de sucre.

Préparez votre bouillon. Personnellement, je ne me complique pas tellement la vie : mélangés avec votre quantité d’eau, les coeurs de bouillon sont tellement pratiques et leur composition plutôt naturelle et bonne, que je m’en sers pour toutes mes recettes. Comptez la moitié d’un coeur de bouillon de poule pour 125 ml d’eau. Portez à ébullition avec quelques feuilles de basilic hachées. Rajoutez-le à votre mélange à la tomate.

Égouttez vos conchiglioni et passez-les sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Farcissez-les ensuite à l’aide d’une cuillère ou d’une poche à douille pour plus de précision, avec votre mélange fromagé. Disposez les pâtes dans votre plat à gratin sur votre sauce à la tomate. Parsemez de tomates cerises.

Et hop au four pour 20 à 25 minutes jusqu’à ce qu’elles commencent tout juste à gratiner!

Rajoutez les dernières feuilles de basilic qu’il vous reste. Vous m’en direz des nouvelles!

Pour déguster ce plat, je vous recommande :

cuvée soprano chateau de clapier 2011La Cuvée Soprano du Château de Clapier 2011 en rouge évidemment.

Parfait à boire!
Un vin du sud comme on les aime, qui va en scotcher plus d’un sous l’appellation Côtes du Luberon : avec du corps qui monte en puissance, très gourmand et soyeux en bouche.

Son petit plus? la présence du pinot noir qui lui offre toute sa densité fruitée, qui tend vraiment vers du fruit rouge. (j’en suis fan!)
Légèrement sucré, l’arôme de cerise griotte prédomine, ce qui va parfaitement avec le côté caramélisé des tomates cerises rôties, un brin acidulées!

Cépages : 55% Syrah, 25% Grenache et 20% Pinot Noir

Vous pourrez en trouver en direct de la propriété sur leur boutique en ligne

Les bonnes adresses du Cap Ferret - Potins Gourmands

Cap-ferret : adresses secrètes pour aventurier méritant

Les bonnes adresses du Cap Ferret - Potins GourmandsAutant j’ai mis en ligne ce blog pour partager avec vous tous mes petits secrets culinaires et gourmands, autant, là, vous donner si facilement mon petit coin de paradis (qui clairement, en met plein la vue aux amis parisiens et autres que nous accueillons régulièrement à la maison), ça me fait mal au coeur, ça me turlupine assez vous dirais-je! 😉

Voilà, donc… il y a de ces endroits qu’aucun mot ne peut décrire, qui vous transportent en quelques instants, qui vous bercent et vous apaisent. Un endroit tellement enivrant que vous pourriez y poser vos bagages immédiatement (au point même, que l’on a du mal à les décrocher les parisiens! ^^)

Comment vous le décrire ? très simplement. Fermez les yeux (pas trop non plus, sinon vous ne pourrez pas lire l’article!). Imaginez-vous, vous laissant porter par les flots langoureux du bassin d’Arcachon, percevoir les clapotis délicats des belles pinasses aux couleurs boisées, humer les doux embruns iodés. Retournez-vous et contemplez les pins brûlants du soleil couchant s’éteindre sur les cabanes de pêcheurs colorées des plages sauvages…

On y est! Rajoutez-y un superbe plateau de fruits de mer, une bonne bouteille de blanc (un bon Graves), quelques coussins moelleux et une flopée d’amis pour partager ces instants de vie inoubliables!

Il est temps que je vous donne mes deux adresses fétiches :

le chaland de Balades en Chaland au Cap ferretDébutez votre journée ou votre soirée par une balade sur un authentique chaland hors des flots battus (c’est ce qu’ils disent sur le site, je n’invente rien…)

Personnellement, en photo, je trouve ça beaucoup plus parlant! 😉

Henri s’est occupé de nous comme des princesses!

De la visite des cabanes tchanquées jusqu’à l’île aux oiseaux, en passant par le plateau de fruits de mers à tomber, il a été aux petits soins pour un moment inoubliable en famille…

Vous n’êtes pas obligés de prendre le plateau de fruits de mer sur le bateau… c’est en fonction de ce que vous souhaitez. Sachez que le chaland peut accueillir jusqu’à 11 personnes.

cabanes tchanquées depuis le chaland Cap ferret       henri des Balades en Chaland au Cap ferret

http://www.baladesurchaland.fr/

logo la canfouine au canon - cap ferretEnsuite, si vous avez opté pour la balade uniquement, une fois à quai, à quelques mètres sur la droite des locaux de Balades en Chaland, découvrez la charmante cabane à huîtres vintage La Canfouine au Canon, les pieds dans l’eau et bien installés, vous pourrez déguster les meilleures huîtres du coin dans un cadre idyllique! Les prix sont plus qu’abordables et vous avez un grand choix de fruits de mers (bulots, bigorneaux, crevettes) et même du pâté pour les palais les plus compliqués!

déjeuner à la canfouine canon au Cap ferret       vue depuis la canfouine au canon- Cap Ferret

La Canfouine au Canon – 06.64.33.23.85

Sur la route du retour, n’oubliez surtout pas de faire un stop chez Pat à Chou, où les douceurs sucrées mais surtout les glaces maison, raviront les petits comme les grands!

Pat à Chou
64, avenue de Bordeaux – Grand Piquey
05.56.60.51.38

Vivien Durand : le petit prince des chipirons!

Pour mon second article, j’ai eu envie de me faire plaisir en mettant en lumière un chef de la région, nouvellement bordelais, qui a posé ses valises en bord de Rocade à Lormont, dans un magnifique domaine, j’ai nommé Vivien Durand.

Je ne connaissais pas sa cuisine, mais celle de son prédécesseur Jean-Marie Amat. Ami de mes parents, j’ai eu le coeur serré lorsque j’ai su qu’il quittait ses couteaux comme l’on déposerait les armes. Je garde des souvenirs incroyables des mets gastronomiques auxquels il m’a fait goûter depuis petite!

Cependant, Vivien m’a fait de l’oeil avec son pique-nique gourmand dans le dernier Sud-Ouest Gourmand, donc j’ai foncé!

Le cadre est vraiment top et contrairement à ce que l’on peut penser, c’est plutôt calme.
arrivée chateau du prince noir lormont bordeaux        parc du chateau du prince noir à lormont

table à l'intérieur du restaurant du prince noir

 

L’intérieur est plus épuré et moderne qu’avant, mais on s’y sent très bien. Je me suis sentie beaucoup plus proche de la nature qu’avant, nous mangeons presque dehors alors que nous sommes en intérieur.

Nous avons donc débuté sereinement notre déjeuner en prenant un apéritif accompagné d’un amuse bouche légèrement épicé de deux purées saupoudrées par du fromage suisse. Parfaite avec mon martini citronné!

Le menu déjeuner du midi est proposé à 28 euros, sans verres de vin. De bonne augure pour faire connaissance avec le jeune garçon pour la première fois!

Nous avons opté toutes les deux pour des plats différents, volontairement, pour avoir un aperçu plus riche.

Pour les entrées, le choix se faisait entre :
Légumes du moment comme une macédoine et jambon cuit du Pays Basque.
– La « classique » tomate et mozzarella.

macédoine de légumes au jambon cuit vivien durand        la classique tomate mozzarella de vivien durand

Pour les plats, nous avions :
Echine de porc « ospital » tombée de tétragones et boudin noir.
Poêlée de chipirons, pommes de terre vapeur et persillade.

echine de porc ospital vivien durand        poelee de chipirons vivien durand

Pour finir :
– Une version d’oeuf à la neige.
– Une pastèque au fromage blanc et balsamique.

oeuf à la neige revisité vivien durand        pastèque glace au fromage blanc et balsamique vivien durand

Ce que j’en ai pensé :

L’entrée, j’adore! je craque littéralement pour la mozza, simple et efficace. la vinaigrette relevée de son pesto frais était parfaite! sans parler de ce petit pain basque que j’ai pu tremper et saucer généreusement…

Le plat était délicieux, ultra bien maitrisé, mais les tétragones ne m’ont pas vraiment emballées… je trouve ça incipide par rapport à ce morceau de porc parfaitement cuit et ce boudin fondant inimitable! (un plat un peu lourd, même si l’on est gourmande comme moi, pour repartir bosser ensuite! ;-))

Et lorsque j’ai goûté le plat d’en face : révélation. Des chipirons incroyables que je n’ai jamais eu l’occasion de manger aussi bien cuisinés : très fins, parfaitement assaisonnés, une merveille! C’était bien LE plat gagnant!

La fin du repas s’est terminée en beauté! La glace était à tomber, ainsi que la crème anglaise de l’oeuf avec son coulis de caramel salé et sa confiture d’abricot. Un délice!

melon et guimauveEnfin, Vivien, lorsque ton équipe m’a rattrapé pour nous faire goûter (et digérer!^^) avec ton morceau de melon mariné dans de la chartreuse et tes guimauves, nous étions sous le charme!

Bref, tu es mon prince des chipirons Vivien! Et on va casser le porte monnaie pour tester ton menu dégustation rapidement, c’est certain! 😉

Restaurant Château du Prince Noir
Vivien Durand

1 rue du Prince Noir
33310 LORMONT
05 56 06 12 52

www.princenoir.fr

Istanbul : capitale qui électrise!

Istanbul, la mosquée et les rives du bosphoreA deux reprises cette année, je me suis retrouvée à fouler le sol turc et à humer les effluves épicées d’Istanbul.

Quel bonheur! Vous ne pourrez que tomber sous le charme de cette ville éveillée et rythmée par le Bosphore.

Très hétéroclite, cette ville vous transporte réellement.

De quartiers en quartiers, vous découvrez au fil des ruelles et des places bruyantes, une âme et une sensibilité différente.

Où goûter au célèbre petit déj turc ?

petit déjeuner à rumeli hisari istanbulFilez dans le quartier de rumeli hisari, qui doit son nom à la forteresse qui l’entoure, et aux détours de quelques petites rues, vous tomberez rapidement sur de petits restaurants (un brin vintage et déco), qui vous serviront un petit déjeuner turc digne de ce nom! (l’image parle d’elle-même : dans la famille on ne néglige pas l’importance du petit déjeuner! ;-))

patisserie baylan kadikoy istanbulLa pause gourmande :

Toujours Kadikoy, arrêtez-vous absolument chez Baylan.

Baylan Pastaneleri
Caferağa Mh.,
Muvakkıthane Cd No:19

De 1, les pâtisseries y sont à tomber, mais attention aux kilos en trop! De 2, si vous n’êtes pas trop sucré, la sélection de thés et cafés glacés y est bien étoffée… et de 3, si vous êtes observateur(trice), faufilez-vous jusqu’à l’arrière boutique, une petite cour ombragée vous attend au bout! et ça, c’est le top! (je trinque pour vous!)

Les marchés qui valent le détour :

Je ne citerai plus le célèbre marché aux épices d’Istanbul. Allez jusqu’au centre et faites un 360° sur vous-même, vos sens en seront fous!

J’ai également fait une petite escale sur l’autre rive, dans le quartier de kadikoy. Dès que vous apercevez un peu plus d’effervescence, c’est que vous êtes dans le centre névralgique! Arrêtez-vous près des étals de poissons et de fruits et légumes frais…

marché aux épices d'istanbul et marché de kadikoy

Les restaurants à ne pas manquer :

Develi, où le kebab servi est aussi grand que votre tablée, nous étions 6…!

Sans oublier que le restaurant comprend plus de 4 étages à quelques mètres à peine du Bosphore, la vue y est à couper le souffle! A la tombée de la nuit, c’est magique.

develi kebab kadikoy istanbulDeveli Restaurant

Fenerbahçe Mh.
Kadıköy/İstanbul

+90 216 418 9400

Dans le quartier de Taksim, si votre bourse vous le permet (car le vin y est cher) et les plats pas donnés, réservez dans cet « Ocakbasi » local, mais tellement savoureux! On y a mangé comme des reines! Et le grill central en cuivre à l’ancienne en met plein la vue où cuisent vos brochettes et côtelettes d’agneau pour des kebabs deluxe!

Istiklal Caddesi
Bekar Sokak No:28
Beyoglu

Où prendre un verre :

Lors de mon second voyage, j’ai eu la chance d’être dans un quartier fort sympathique sur les rives du Bosphore : Ortaköy, à la fois animé et diversifié. Le soir, il est très agréable de venir s’y balader pour voir les jolies lumières se refléter sur les rives. Vous y trouverez bon nombre de restaurants qui vous serviront des cocktails ou autres.

incirli saraphane istanbulincirli saraphane cave à vinsJe vous conseille également de prendre un bus longeant les rives jusqu’à kuruçesme. Là-bas, nous avons trouvé une immense cave à vin moderne mais authentique, installée sur trois étages, un peu en contre-haut de la route.

Disposant de deux balcons et d’une immense terrasse très lounge, İncirli Şaraphane est l’endroit idéal où refaire le monde autour de bons vins turcs et de délicieux mezze. La vue est tout aussi incroyable que le reste! (ces deux photos ne sont pas les miennes, mais celles de l’établissement)

İncirli Şaraphane, Kuruçeşme
0(212) 257 1129

Si vous cherchez des endroits qui valent le détour pour un bon poisson, je vous suggère de continuer sur la route de Kuruçeşme… Les restaurants en font leur spécialité et les vues sont magiques, surtout le soir.

Ce premier article prend fin désormais, mais ce n’est que le début d’une liste non exhaustive! Je viendrai y rajouter quelques adresses un peu plus tard… Je le dédicace tout particulièrement à ma soeur, qui a pris le temps de partager ses bons plans en bonne « locale »! <3

PS : pour les Bordelais, une ligne directe vient d’ouvrir depuis Bordeaux (et je ne vous ai pas encore parlé des plateaux repas de malades que Turkish Airlines fait! ^^)

Kiss kiss,

M