Velouté de potimarron et quenelles à la pancetta et au chèvre

En ce moment, les journées sont tellement courtes que question dîner, c’est express! Mais avoir moins de temps pour la cuisine ne veut pas dire mal manger. Preuve par 4 avec ce délicieux velouté de potimarron, aux quenelles maison au chèvre et à la pancetta, où quelques croutons aillés et graines de courges torréfiées se sont glissés! Un plat très gourmand, qui tient au ventre pour les longs soirs d’hiver.
Pour réaliser cette recette, il vous faut (4 personnes) :

quenelles pancetta et chèvre et son velouté de potimarronPour la fabrication des quenelles fraiches,

150 g de lait
150 g d’eau
70 g de beurre salé
4 œufs
200 g de farine
poivre
1 demi bûche de chèvre
4 tranches de pancetta

 

 
Pour le velouté de potimarron,
un petit potimarron
2 cuillères à soupe de crème fraiche
une pincée de muscade
une petite pincée de canelle
du sel et du poivre
une cuillère d’huile d’olive
3 tranches de pain de campagne
1 gousse d’ail
des graines de courge

Commencez par préparer vos quenelles. Pour cela, mélangez l’eau et le lait, et ajoutez-y le beurre salé dans une casserole que vous portez à ébullition. Baissez le feu au maximum. Ajoutez la farine d’un coup et remuez jusqu’à ce que la pâte forme une boule qui se décolle bien des parois de votre casserole. Mettez votre pâte dans un saladier et ajoutez un à un les œufs lorsque le précédent a bien été incorporé par le mélange. Ajoutez votre pancetta et votre bûche de chèvre, que vous aurez préalablement haché.
Il est temps de former vos quenelles. Jetez un peu de farine dans une assiette et à l’aide de 2 cuillères à soupe, formez vos quenelles. Roulez les dans la farine ensuite légèrement pour qu’elles ne collent plus à vos doigts.
Préparez une nouvelle casserole d’eau bouillante, mettez-y vos quenelles et dès qu’elles remontent à la surface, attendez une minute supplémentaire pour que le coeur soit bien cuit et retirez-les dans une passoire.

velouté d'automne au potimarron et quenelles maison potins gourmandsIl est maintenant temps de préparer votre velouté. Rien de plus simple. Épluchez et coupez votre potimarron en morceaux. Faites le cuire dans un bouillon de volaille. Mixez-le ensuite avec un peu de votre bouillon, votre cuillère d’huile d’olive et vos deux cuillères de crème jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Assaisonnez avec les condiments.

Frottez vos tranches de pain avec votre gousse d’ail, détaillez-les en petits cubes et passez-les à la poêle avec vos graines de courges. Vous n’avez plus qu’à assembler le tout et à déguster en famille ou entre amis!

Le meilleur de la pâtisserie avec David Capy

En fait, peut-être que le blog n’en donne pas tellement l’impression, mais l’amour de la cuisine me vient avant tout de la pâtisserie. Mes papilles réagissent intensément au sucre, je n’y peux rien! Les textures des pâtisseries m’émeuvent, elles provoquent même parfois des émotions intenses qui me dépassent. Bref, c’est un amour infaillible que j’aime cultiver, qui se renouvelle à chaque bouchée, comme si c’était notre première rencontre à chaque fois.

C’était la minute émotion. Emotion que j’ai retrouvée jeudi soir en dégustant les gourmandises de David Capy. (J’ai eu beau chercher un joli jeu de mot avec Capy, rien n’y a fait et c’est sûrement mieux ainsi!) J’ai eu un coup de coeur absolu pour son « passionnément praliné » et son « calisson ». C’était donc de mon devoir de vous parler de cet endroit merveilleux qu’est la Pâtisserie Chocolaterie de Davide Capy près des Allées de Tourny à Bordeaux.

Place au concret plutôt qu’à de belles explications, en photos avec les vitrines de la pâtisserie.

vitrine-patisserie-bordeaux-david-capy      baba rhum citron meringue équateur david cay patisserie bordeaux

Voilà l’objet de toutes les convoitises, pour lequel mon coeur a chaviré!

delice café et passionnément praliné david capy bordeauxA droite, le « Passionnément Praliné » avec son biscuit aux éclats de noisettes, son crémeux aux fruits de la passion, le tout surmonté d’une crème onctueuse au praliné amandes et noisettes!

Diable que la passion est parfaitement dosée et s’accorde divinement bien avec le praliné et le chocolat.

A gauche, il est question d’une pâtisserie au café et au chocolat blanc! Et là, je mets immédiatement le hola à tous ceux et celles qui voudraient me dire : « hum… non… moi je ne suis pas trop café! » je vous arrête! C’est aérien et très léger! Sur un sablé vanille croustillant, une ganache au café à la crème mascarpone et un biscuit punché au café. J’ai beaucoup aimé, et j’attends de le goûter avec un véritable café pour voir les sensations.

Passons ensuite aux délices fruités. J’ai craqué sur le « Calisson » car il convenait parfaitement aux saveurs que ma maman apprécie, avec une structure légère et mousseuse.calisson potins gourmands patisserie david capy bordeaux

Son biscuit au pain de gène arômatisé aux zestes de pamplemousse émoustille de douceur vos papilles, son coeur d’abricots confits est un vrai bonbon, la mousse aux oranges confites et amandes et sa crème à la fleur d’oranger vous ramèneront en enfance. Le tout, sans acidité et où le sucre est parfaitement dosé.

Divin et parfait pour ceux qui veulent terminer le repas tout en légèreté!

Enfin, et je terminerai cet article élogieux sur ce magicien de la spatule qu’est David Capy, avec deux dernières douceurs : l’éclair à la pêche de vigne et l’Équateur, voyage éclair au coeur des Antilles.

éclair pêche de vigne et équateur patisserie mof david capy

L’éclair est très bon, mais il est arrivé à la fin de notre dégustation et a un peu fait pâle figure face aux délices précédents. Disons que je le qualifierais idéalement de goûter de luxe, parfait pour l’heure du thé si vous voulez en mettre plein la vue aux copines! 😉

Et l’Équateur… Ah, moi qui rêve de cocotiers et de chaleur en ce moment, j’ai été servie! Dommage seulement que le chocolat noir ne laisse pas trop de place en bouche à ses congénères. Peut être qu’un biscuit au Dulce plutôt qu’au chocolat noir me conviendrait mieux… Mais sinon, le confit de goyave, de mangue et de noix de coco ainsi que les crémeux aux deux chocolats sont parfaits.

Bon, vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme des pâtisseries de David Capy. Il est pour moi l’un des meilleurs pâtissiers de Bordeaux, sans discussion.

Pâtisserie David Capy
7, rue Michel Montaigne
05 56 81 47 65
http://www.davidcapy.com/

Pancakes moelleux à la cannelle et au miel

Trainer sous la couette, cuisiner en pyjama et partager de petites gourmandises en famille : les jours fériés servent à ça! C’est pourquoi, je me suis dit qu’une recette réconfortante et gourmande, que tout le monde aime, au petit déjeuner ou au gouter, était de mise! Cette recette de pancakes à la cannelle et au miel est simple comme bonjour mais à le mérite de coller à la réalité par rapport à ce que l’on appelle le véritable pancake. On voit trop souvent de pâles copies, bourratives et plates, brûlées ou encore trop grasses!

Pour faire de beaux pancakes parfumés, aériens et légers, il vous faut :recette de pancakes gonflés potins gourmands

– 15 cl de lait
– 2 gros œufs
– 25 g beurre fondu
– 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 100 g de farine
– 100 g de Maizena
– 1 sachet de levure chimique
– 1 pincée de cannelle
– 1 pincée de sel

Dans un premier temps, séparez vos blancs de vos jaunes d’oeufs et montez-les en neige avec la pincée de sel.

Dans un autre saladier, mélanger la farine et la maizena, les sucres, la levure et la cannelle. Ajoutez-y ensuite les jaunes d’oeufs et le beurre fondu. Puis délayez le tout petit à petit avec le lait. Jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse, sans grumeaux.

Incorporez délicatement vos blancs d’oeufs montés en neige, pour rendre votre préparation mousseuse.

Faites chauffer une cuillère à café d’huile de tournesol dans votre poêle anti-adhésive (personnellement, je mets de l’huile pour que mes bords dorent bien rapidement, ce qui permet de stopper l’étalement de la pâte et de garder une belle densité de pâte au même endroit et donc de faire des pancakes épais et moelleux). Avec votre louche, déposez votre pâte toujours au même endroit dans votre poêle jusqu’à l’obtention de la taille désirée.

pancakes à la vanille et au mielRetournez ensuite votre pancake une fois qu’il est doré et laissez cuire l’autre face 20/30 secondes dès qu’elle commence à bien dorer.

Et voilà, recommencez jusqu’à épuisement des stocks!

Avant de déguster, ajoutez-y une cuillère de miel ou de sirop d’érable! Miam! 😉

Falafels à la sauce au yaourt, citron et tahin

Le dernier voyage en Turquie a laissé d’excellents souvenirs culinaires, et j’aime me plonger parfois dans les pinterests de cuisinières de l’Orient. Je suis nostalgique de ces épices et de ces saveurs. Bref, j’avais besoin de soleil dans ma cuisine aujourd’hui! Du coup, je vous ai concocté une recette très simple, mais qui mérite un vrai coup de main, venant du Liban : Les falafels!

Kesako? Ce sont de petites boules, que l’on peut déguster soit à l’apéritif (ce que je préfère mais sans en abuser!) soit en plat avec une salade généreuse, composées de pois chiches, de persil et d’oignons, d’épices et d’ail, frites à l’huile.

Pour réaliser une bonne dizaine de falafels, il vous faut :

– 1 boîte de pois chiches en conserve de 400g environ
– 1 oignon rouge (ou frais) haché grossièrement
– une dizaine de brins de persil
– 1 gousse d’ail
– 1 cuillère et demi à soupe de farine
– du sel et du poivre
– 2 cuillères à café de cumin
– 1 cuillère à café de coriandre moulue
– 1 cuillère à café de curcuma
– 1 pincée de cardamome moulue
Ainsi que de l’huile végétale pour friture (je recommande tournesol)

falafels sauce au yaourt citron et tahin potins gourmandsEnsuite, le déroulement est vraiment simple!
Vous rincez bien vos pois chiches et les égouttez. Vous ciselez votre oignon et votre persil que vous rajoutez aux poix chiches. Ecrasez ensuite la gousse. Rajoutez la farine et toutes les épices. Salez et poivrez bien comme il faut.

Mixez le tout en laissant de beaux morceaux. La réussite de vos falafels réside dans le mixage, qui doit être absolument grossier. Vous ne devez en aucun cas faire une crème. Il doit y avoir pleins de morceaux. Vous pouvez même vous passer de l’étape mixeur et préférer un fouet à cocktail (ou un fouet tout court) pour écraser le tout. (vous faites même du sport pendant ce temps! ;-))

Avec votre préparation, faites ensuite des boules de la taille d’une balle de ping-pong.
Faites chauffer votre huile. Une fois qu’elle est bien chaude, plongez-y délicatement vos falafels. Faites-les rouler en remuant votre casserole délicatement (attention aux éclaboussures!). Une fois bien dorés, sortez vos falafels et égouttez-les sur du sopalin.

Pour réaliser votre sauce d’accompagnement, il vous faut :
– deux yaourts ou fromages blancs
– la moitié d’un jus de citron
– une cuillère à café de tahin (en magasin bio ou dans des épiceries fines spécialisées)
– du sel et du poivre

Vous n’avez qu’à mélanger tous vos ingrédients en salant et poivrant en fonction de votre goût.

Il ne vous reste plus qu’à tremper généreusement vos falafels dans votre sauce. Que vous pouvez également remplacer par un houmous si vous le souhaitez. Enjoy!

Œuf cocotte au panais, roquefort et poire

Je sais ce que vous ressentez en ce moment mes chers lecteurs. L’été indien a donné tout ce qu’il a pu! Nous offrant même la possibilité de boire un verre entre amis en terrasse un soir de 1er Novembre. Mais ce début de semaine est glacé. Adieu gambettes à l’air, petit pulls légers et bonjour à notre bon vieux duffle coat! Au moins, vous aurez de quoi retrouver le sourire et un peu de chaleur avec cette recette d’œuf cocotte, à préparer en moins de 10 minutes!

potins gourmands et sa recette d'oeuf cocotte au panais roquefort et poirePour la réaliser, il vous faut ( pour 4 cocottes) :

– 1 beau panais
– du miel
– un morceau de roquefort
– une grosse poire ou deux petites. (Comice ou William)
– 4 œufs
– du gruyère
– 1 petit pot de crème fraîche entière
– sel et poivre
– quelques cerneaux de noix

Commençons par le BA-ba. Qu’est ce que le panais? Après plusieurs débats à table, et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le panais, un petit lien bien utile par ici. Faites donc cuire votre panais, quelques minutes (8 minutes) dans un bouillon. Coupez-le en petits morceaux et faites-les revenir dans du beurre et une cuillère à soupe de miel jusqu’à ce qu’il dore. (Miel de châtaigner si vous avez!)

Disposez-les dans vos petites cocottes. Ajoutez un quart de votre poire, épluchée et coupée en petits morceaux, par dessus.

Vient le tour des quelques dés de roquefort. A disposer avec parcimonie, pour que la saveur du roquefort n’écrase pas celle de vos autres ingrédients. (Personnellement, j’ai mis quatre ou cinq petits dés par cocotte).

Je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter quelques cerneaux de noix. C’est la saison, et en plus tout le monde adore ça à la maison!

Mettez ensuite un œuf par cocotte. Fouettez légèrement votre petit pot de crème fraîche pour la détendre. Ajoutez dans vos cocottes une cuillère à soupe. Un tour de moulin de poivre et une pincée de gros sel. Et recouvrez (pas totalement) d’une grosse pincée de gruyère.

Et enfournez le tout à 180°C pendant 12 minutes (par une de plus!) Pour les plus pressés, un tour au micro-ondes et dès que le blanc de l’œuf est cuit, dépêchez-vous de sortir votre cocotte pour la déguster!

Régalez-vous et à très vite pour une nouvelle recette!