Curry de poulet au lait de coco, épinards et petits pois frais

Curry d’épinards au lait coco et au poulet, petits pois et pois chiche

On y est! Les petits pois frais et bien sucrés arrivent! Oh bonheur! Les épinards quant à eux, se font lentement la malle, donc profitons des derniers instants avec cette recette exotique, qui peut rappeler l’Inde (en moins épicée!) ou certains pays d’Asie.

Encore une recette très simple, mais surtout très rapide, qui sera parfaite les jours de flemme ou pour les personnes pressées! Je vous laisse donc découvrir cette recette de curry au coco et au poulet, épinards et petits pois frais, pois chiches, parfumé à la citronnelle et au gingembre.

Pour cela, il vous faut :

Ingrédients (2 personnes) :

curry de poulet épinard et coco aux petits pois et pois chiche1 blanc de poulet
400 g d’épinards

1 poignée de feuilles de coriandre
1 cac de poudre de garam masala
1 boîte de lait de coco
150 g de petits pois frais
2 bâtonnets de citronnelle
1 poignée de feuilles de coriandre
du gingembre (en fonction de vos envies)
sel
poivre

 

Dans un premier temps, faites revenir votre poulet émincé dans de l’huile avec le garam masala.

Dans une seconde poêle, faites chauffer votre lait de coco. Ajoutez-y vos épinards rincés, vos petits pois, votre oignon émincé en lamelles. Tout ce beau monde va cuire le temps de préparer la recette.

Hachez vos bâtonnets de citronnelle et votre gingembre et jetez-les dans votre préparation. Rincez les pois chiches puis ajoutez-les.

Dès que votre poulet est bien doré, il peut alors être incorporé au reste.

Laissez mijoter quelques minutes pour faire réduire le tout, puis jetez la coriandre au dernier moment pour qu’elle ne cuise pas trop.

Salez et poivrez.

 

Régalez-vous les gourmands!

recette-tarte-tatin-aux-legumes-potins-gourmands

Tarte tatin d’aubergines à la feta et pignons

Il commence tout juste à faire froid et les soirées se rallongent… On est donc tous contents de retrouver gourmandise et réconfort chez soi en rentrant du boulot. Ce soir, j’avais envie de partager avec vous une recette pour laquelle je fonds littéralement, en grande fan de l’aubergine que je suis!

Une recette sucrée-salée qui mettra tout le monde d’accord à table : les végétariens, les enfants et même les plus récalcitrants aux légumes! Pour réaliser cette superbe tarte tatin aux aubergines, à la feta, oignons et pignons et sa touche de miel, rien de plus simple!

Pour cela, il vous faut :

tarte-tatin-aux-aubergines-feta-pignons-et-miel-blog-potins-gourmands

 

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 2 aubergines
  • 1 oignon rouge
  • 1 demi barquette de feta
  • une petite poignée de pignons
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • huile d’olive
  • sel

 

Dans un premier temps, on met son four à chauffer à 220°C. Découpez dans la longueur les aubergines en tranche d’un bon centimètre. Quadrillez-les avec la pointe de votre couteau vos tranches et glissez-les au four pendant que vous préparez le reste de votre tarte tatin. Vous pouvez rajouter un peu d’huile d’olive, à la fois pour le goût ou pour les dorer un peu plus.

Pendant qu’elles dorent, préparez votre tarte. Jetez vos pignons dans votre moule à tarte, emiettez en gros morceaux votre feta, et votre oignon, que vous aurez préalablement coupé en lamelles. Rajoutez une cuillère à soupe de miel.

Sortez vos aubergine du four, elles doivent être molles et légèrement dorées. Disposez-les en rosace sur vos oignons / feta et pignons, puis rajoutez votre dernière cuillère de miel, un filet d’huile d’olive et quelques grains de sel. Puis, refermez votre tarte en bordant bien avec votre pâte brisée.

Faites-la cuire pendant 25 à 30 minutes à 220°C.

Dernière étape, il ne reste plus qu’à la retourner sur votre plat de présentation (c’est là qu’on rigole!). Ensuite laissez-la redorer pendant quelques minutes au grill pour rendre le tout bien caramélisé.

Régalez-vous les gourmands et dites-moi comment vos convives l’ont trouvée!

Salade d’épinards, gorgonzola, poire et chips de panais

En plus d’être en retard dans mon boulot, me voilà en retard dans mes publications de recettes! Heureusement que ce mois-ci, j’ai un petit coup de pouce du magazine de la ville de Bordeaux : Bordeaux Magazine, dans lequel je vous détaille la recette ci-dessous! #fierté

Vous pourrez donc d’ici quelques jours retrouver la recette de ma salade de fête aux pousses d’épinards, au gorgonzola, à la poire et aux chips de panais, avec quelques noisettes fraiches torréfiées et des pignons de pin.

Un délice! J’avais envie de mettre en avant des produits que j’affectionne durant cette période de l’année et de vous parler des quelques petits commerces de mon quartier qui font mon bonheur culinaire et qui méritent que leur travail soit mis à l’honneur!

C’est parti donc pour la recette, pour 4 personnes, il vous faut :

salade d'épinards au gorgonzola et poire, chips panais

  • Une poche de pousses d’épinards bien frais
  • 2 poires comices qui se tiennent bien
  • 2 poignées de noisettes fraiches
  • 1 joli morceau de gorgonzola de la fromagerie Beillevaire (la fourme d’ambert peut très bien convenir également)
  • 2 panais
  • 3 cuillères à soupe de pignons de pin
  • Un peu de miel, vinaigre balsamique et d’huile de courge

Le principal, dans cette recette, est de bien rincer ses feuilles d’épinards et qu’elles ne soient pas trop grosses. A la fois pour que ce soit agréable en bouche et joli dans l’assiette.

Une fois égouttées, disposez-les dans vos assiettes équitablement.

Faites dorer vos pignons et vos noisettes dans une noix de beurre à la poêle. Il vous faudra également éplucher vos poires et les couper en petits morceaux. Détaillez en dés votre gorgonzola légèrement coulant.

Pour fabriquer vos chips de panais, rien de plus simple (et nul besoin de mandoline!). Coupez vos panais en rondelles de 2mm d’épaisseur environ. Mettez dans un bol vos rondelles, arrosez d’huile d’olive, d’une pincée de sel et de poivre et vous n’avez plus qu’à les disposer sur une feuille de cuisson à 150° pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient dorées à souhait et légèrement gondolées.

Enfin, dans un petit bol ou dans un pulvérisateur, mélangez une grosse cuillère à soupe de miel, deux de vinaigre balsamique, et deux d’huile de courge.

Il ne vous reste plus qu’à disposer le tout dans vos assiettes et à asperger le tout avec votre émulsion vinaigrée!

pinot gros d'alsace 2012 - Laurent BarthPour changer nos habitudes, nous avions décidé ce jour là de tester avec mon amie oenologue Eléonore de Loynes du blog Parlez moi du vin!, quelques blancs que nous imaginerions bien avec cette salade.

Et le grand gagnant fut sans conteste, un superbe Pinot gris d’Alsace 2012 de Laurent Barth. Une pure merveille dessus! Encore une belle bouteille conseillée par Autres Châteaux, cours portal à Bordeaux que j’aime beaucoup!

Tartare de dorade thaï

Avant de rentrer pleinement dans les recettes hivernales, l’équipée sauvage de Kathy Kolibri revient sur le blog avec une recette et de superbes photos qui vous feront profiter des derniers rayons de soleil avec un tartare de dorade façon thaï.

chouchou l'amoureuse et son tartare de dorade sur son dos

Pour réaliser un tartare de daurade pour 4 personnes, il vous faut :

  • 1 kg de filets de de dorade royale
  • 3 citrons verts
  • 1 c. à café de piment d’espelette
  • cerfeuil et ciboulette
  • persil plat, aneth et coriandre
  • une mangue
  • un avocat
  • un bâton de citronnelle
  • de la sauce nuoc nam
  • une cuillère à café de cassonade
  • sel, poivre

Commencez par faire la sauce la veille pour plus de goût… car il faut faire mariner la citronnelle que vous détaillez en petits bâtons dans votre jus de citron, et la laisser reposer une nuit au réfrigérateur.
Une fois votre jus prêt, vous pouvez ajouter les herbes (gardez-en un peu pour votre présentation finale), la sauce nuoc nam, et la cassonade. Vous n’aurez pas besoin de rajouter de sel.

Le lendemain…

Détaillez votre poisson en petits morceaux (en petits carrés) puis hachez-le au couteau.

Pensez d’ailleurs à demander à votre poissonnier de lever les filets de dorade sauf si vous êtes super doués et que vous savez le faire sans trop de perte.

Épluchez maintenant la mangue et l’avocat, citronnez-les et ajoutez-les à votre poisson. Ajoutez la sauce, rectifiez l’assaisonnement avec le sel et le poivre, parsemez de piment d’Espelette, et mélangez le tout.

Et si vous souhaitez en faire un véritable plat, voici un accompagnement parfait auquel vous pouvez penser : du riz sauvage surmonté d’une tuile de parmesan (sur une plaque allant au four, étalez du papier de cuisson et mettez des morceaux de parmesan, mettez à four chaud pendant quelques minutes, surveillez : la tuile doit être dorée et croustillante, attendre qu’elle refroidisse avant de l’enlever du papier).

Ce tartare de dorade aime être servi frais! 😉 Bon appétit!

« Poisson estival, petits légumes du soleil, jus de framboises et sel d’hibiscus »

partenariat gourmand recette tartare de poisson exotique

recette by @kathy kolibry traiteur evenementiel
organisation by kathy kolibry
model : chouchou l’amoureuse
tenues : miracle petit pois
Photographie by @ludivine b

Salade de pourpier au potimarron, mozzarella et raisins

L’automne et ses petits trésors : on retrouve les mêmes couleurs en cuisine qu’au cours des balades en forêt où les feuilles s’illuminent de toutes teintes rouges, orangées et dorées… Cette semaine, après un tour rapide au marché, je vous propose une salade délicieuse, pleine de saveurs qui va ravir vos papilles! Rien de plus simple que ce mélange automnal de potimarron, noisettes, raisins blancs frais, mozarella di buffala et d’un coeur coulant d’oeuf mollet.

Pour réaliser cette salade de pourpier au potimarron, raisin et mozarella, il vous faut pour 2 assiettes :

recette salade de pourpier à la mozzarella potimarron noisettes et raisins

  • 3 poignées de pourpier (ou d’épinards frais)
  • 1 poignée de noisettes fraiches
  • 1/4 de potimarron
  • 15 raisins blancs
  • 1 mozzarella di buffala
  • quelques baies (goji, raisins secs, graines de courge…)
  • 2 oeufs
  • du miel

 

Pour commencer, couper votre morceau de potimarron en morceaux pour le cuire 4 minutes seulement dans de l’eau bouillante salée.

Pendant ce temps, disposez une grosse poignée de pourpier dans chaque assiette creuse. Ces pousses d’automne sont légèrement salées mais très douces avec une petite tige croquante et acidulée. Bref, le plein de douceur!

Ensuite, coupez grossièrement votre mozzarella, et en deux chaque raisin en enlevant les pépins, pour les mélanger à vos petites pousses.

Sortez vos morceaux de potimarron de l’eau, égouttez-les et faites-les griller dans une poêle avec une noix de beurre et les noisettes que vous aurez écrasées grossièrement au préalable. Ajoutez une cuillère de miel pendant la cuisson jusqu’à obtenir un ensemble bien doré.

Jetez vos graines diverses dans votre assiette et déposez votre mélange au potimarron. Il ne vous reste plus qu’à faire cuire votre oeuf 4 minutes dans de l’eau bouillante pour l’obtenir parfaitement coulant. Ecaillez-le avec douceur (et patience! ;-))

Déposez vos oeufs au sommet et faites-leur une entaille de manière à faire couler leur coeur.

En fonction de vos goûts, vous pouvez rajouter une vinaigrette ou non. Ici, j’ai fait une légère sauce à l’huile de courge et au vinaigre balsamique!

Votre plat est prêt à être dégusté!

Merlu aux légumes du soleil, jus de framboises et sel d’hibiscus

merlu aux légumes d'été, jus de framboises et sel d'hibiscusCette semaine est une semaine un peu particulière sur le blog, et ce ne sera pas la dernière! 😉

Ce n’est pas moi qui vous ai confectionné ce beau petit plat, mais une amie, traiteur de profession : Kathy Kolibry. J’ai donc décidé de lui laisser une belle page vierge chaque mois pour qu’elle puisse vous confectionner des petits plats, plein de saveurs, d’originalité et de saison! L’objectif final étant de vous proposer un beau calendrier avec une recette phare chaque mois, pleine de poésie et de délicatesse!

Pour débuter cette belle collaboration, voici une recette simple, qui saura ravir vos soirées…

Un plat léger, avec du gôut et que tous les convives apprécieront…

Pour réaliser cette belle recette de merlu aux légumes, jus de framboise et parfum d’hibiscus pour 4 personnes, il vous faudra :

  • 4 tranches épaisses de merlu frais
  • 4 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • du sel d’hibiscus
  • poivre noir du moulin
  • champignons de paris ( la quantité que vous souhaitez)
  • légumes du moment, ici courgettes jaunes et courgettes rondes, romarin, thym
  • une cuillère à café graines de coriandre
  • Une jolie poignée de framboises
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de framboises
  • un filet de citron
  • quelques brins de ciboulette

Pour commencer, et si vous ne savez pas le faire, demandez à votre poissonnier d’écailler et vider le merlu et de vous couper de jolies tranches bien épaisses.

Préparer ensuite vos légumes : lavez-les et coupez-les. Ici pour faire joli, nous avons gardé la longueur de la courgette jaune, et le quart de la courgette ronde..

Faites chauffer votre poêle ou wok avec de l’huile d’olive et jetez-y vos légumes, l’ail. Faites dorer le tout et fondre juste un peu qu’ils gardent leur croquant… Salez et poivrez en fin de cuisson. Gardez-les de côté, et faites griller vos champignons de Paris entiers.

Dans une seconde poêle, faites chauffer l’huile d’olive puis placez vos tranches de merlu salées, afin qu’elles prennent, déglacez avec une cuillère à soupe de vinaigre de framboises et retournez-les.

Baisser le feu, tenir la cuisson encore 5 mn. En fin de cuisson, poivrez et ajoutez les graines de coriandre.

Il ne vous reste plus qu’à dresser! Pour cela, sur votre assiette, coupez quelques framboises, placez votre poisson et vos légumes, et arrosez d’un peu de jus de citron!

 

« Poisson estival, petits légumes du soleil, jus de framboises et sel d’hibiscus »

collaboration culinaire avec traiteur kathy kolibri

recette by @kathy kolibry traiteur evenementiel
organisation by kathy kolibry
model : chouchou l’amoureuse
tenues : miracle petit pois
Photographie by @ludivine b

Terrine de Brocciu aux petits pois et à la coriandre, asperges vertes et coppa

Mes articles sont un peu comme le Brocciu corse, il faut les attendre longuement, mais une fois revenus au Printemps, on peut les savourer! 😉 Vous l’aurez donc compris, me revoilà. Et pour fêter ce retour en fanfare, je vous ai préparé une recette pleine de fraicheur et parfaitement de saison qui émoustille mes papilles aux premiers rayons de soleil : Terrine de brocciu corse et sa farce aux petits pois à la menthe et à la coriandre, accompagnée d’asperges vertes à la coppa italienne.

Pour réaliser cette recette, il vous faut (2 personnes):

terrine de brocciu aux petits pois, coriandre et menthe avec asperges vertes et pancetta grillées– Un pot de Brocciu corse (400g environ)
– 200 g de petits pois
– 1 bouquet de coriandre
– une bonne dizaine de feuilles de menthe
– de l’huile d’olive parfumée à l’orange ou aux clémentines
– de l’huile de sésame
– des asperges vertes
– des tranches de pancetta italienne
– du sel et du poivre
– quelques copeaux de parmesan.

Vous trouverez du brocciu frais chez votre fromager, mais cette recette est également réalisable toute l’année en remplaçant le brocciu par de la brousse disponible en supermarché (ou encore de la riccota mélangée avec du fromage de Mme Loïc). Mais le goût ne sera pas le même, moins prononcé et moins authentique.

Mettez de côté une petite poignée de petits pois pour la décoration finale. Préparez votre mélange de petits pois et d’herbes fraiches dans un petit mixeur à herbes. Rajoutez dedans une petite cuillère à café d’huile de sésame et une autre d’huile à la clémentine. Salez et poivrez. Il faut que cela ait une consistance de purée grumeleuse.

Fouettez dans un autre récipient votre brocciu en le poivrant et le salant légèrement.

recette de saison avec cette terrine de brocciu et d'asperges vertesPrenez un petit emporte-pièce rond. Etalez un premier étage de brocciu à l’intérieur, lissez-le bien. Faites en de même avec 1 petit cm de mélange aux petits pois. Puis un 3ème étage de brocciu. Démoulez le tout avec le poussoir pour que ce soit le plus net et propre possible.

Préparez une mini quenelle de préparation aux petits pois (avec l’aide de 2 petites cuillères) pour la déposer délicatement sur le dessus de votre terrine et quelques petits pois pour la décoration. Un trait d’huile d’olive.

Faites cuire vos asperges 3 minutes dans de l’eau bouillante salée en ayant pris soin de bien les préparer, puis égouttez-les. Enroulez-les d’une tranche de pancetta, puis faites dorer le tout à la poêle quelques minutes.

Vous n’avez plus qu’à les disposer à côté de votre terrine et y ajouter quelques copeaux de parmesan.

Il n’y a plus qu’à déguster! Je vous conseille d’accompagner votre terrine d’une tranche de pain de campagne grillée que vous aurez légèrement frottée avec une gousse d’ail. J’espère que vous vous régalerez!

Restaurant Garopapilles ou la bistronomie à son paroxysme

Rien de tel que de commencer l’année sur un coup de coeur. Et celui du mois de Janvier, m’a particulièrement surprise. Je savais sur quel cheval je misais en allant déjeuner au restaurant Garopapilles, situé rue de l’Abbé de l’épée à Bordeaux, et je n’ai pas été déçue.

L’entrée vous plonge immédiatement dans une parenthèse épicurienne où le vin coule à flot. Le restaurant traversant est, je trouve, tourné vers sa clientèle. Des cuisines ouvertes jusqu’à la salle très lumineuse, le cadre est minimaliste (du moins, j’entends sans chichis), tout en étant chaleureux : le bois, la pierre et les lumières n’y sont pas étrangers. Bref, vous êtes enclin à partager. Et c’est tant mieux, car en très bonne compagnie ce jour là, les papilles de mon amie et les miennes étaient ouvertes aux négociations! 😉

D’ailleurs, qu’a eu l’équipe de Garopapilles a mettre sur la table pour nous convaincre? J’y viens!

Le deal de départ étant de surprendre nos papilles en laissant au chef la main mise sur tout le menu. En clair, c’est en cuisine que tout se décide. Après Miles, je n’avais pas vu ce principe proposé dans un autre restaurant et je trouve ça bien dommage. Après, il faut évidemment pouvoir être en mesure de pouvoir faire autant confiance aux cuisiniers. Ce qui n’est pas le cas dans tous les établissements. 😉

amuses-bouches-du-restaurant-garopapilles-à-bordeaux-potins-gurmands

Ils ont su habilement nous faire patienter avec des amuses bouches de saison : un petit flan de potimarron au foie gras et aux éclats de cacahuète. Ainsi qu’une coque préparée avec une émulsion délicate et parfumée. Délicieux.

tartare-de-bar-émulsion-topinambours-crus-sésame-potins-gourmands-restaurant-garopapilles-bordeaux

L’entrée, un tartare de bar fumé aux topinambours crus, graines de sarrasin et ses petits blinis maison, tout juste tièdes, était un véritable régal! Une entrée pleine de saveur, mais qui ne vous plombe pas pour tout le reste du repas! Pour le menu du midi, c’est juste ce qu’il fallait.

lasagne-de-foie-gras-et-volaille-aux-artichauts-et-champignons-potins-gourmands-Marion-Billier

 

Arrive le plat. La cuisine du Sud-Ouest me parle énormément. Mais je suis également sensible à celle de mes origines bretonnes.

Alors évidemment, lorsque l’on me présente ces lasagnes de volaille et de foie gras accompagnées de petits artichauts poivrades, le tout parsemé d’un jus de volaille très gourmand et de lard de colonnata, c’est vraiment me prendre par les sentiments. Et ils m’ont eu les saligauds! 😉 Cela faisait vraiment très longtemps que je n’avais pas autant été en harmonie avec un plat. Rien que pour cela, je remercie vivement le chef.

crémeux-cacao-émulsion-coco-et-crumble-chocolat-au-restaurant-garopapilles-a-bordeauxPour finir, la note indissociable avec tout repas, le dessert. Très simple mais des plus efficaces : un crémeux au chocolat recouvert d’un crumble cacao, surmonté d’une émulsion coco et d’un coeur à la glace caramel.

Juste à tomber. J’en aurais bien repris une lichette.

Le menu du midi est à 32 euros, sans compter de verre de vin. Bon d’accord, le comptable vous dira :  » Pas tous les midis… » Mais vous en avez clairement pour votre argent et plein les papilles! Un petit excès de plaisir ultra justifié.

C’est une adresse qui va vite devenir une incontournable de la belle endormie. Je vous en reparle rapidement une fois le menu du soir testé!

Restaurant Garopapilles
62 Rue Abbé de l’Épée, 33000 Bordeaux
09 72 45 55 36

https://www.garopapilles.com/

Tartare de dorade à la mangue et à l’avocat, sésame au wasabi

Après les multiples excès des fêtes, il est temps pour cette nouvelle année de se reprendre en main. Seulement, pas si facile, lorsqu’il est question d’inviter à dîner, de réaliser des plats légers sans y ajouter matières grasses. Un plat à la fois simple, goûteux, sublimant le produit dans son plus simple apparat : le tartare de poisson.

Pour ma dernière recette, j’ai donc favorisé un beau poisson, à la chair riche, la dorade. Pour la mettre en valeur, je souhaitais quelque chose de généreux, de doux et légèrement sucré comme l’avocat et la mangue. Et pour donner au tout du relief, un assaisonnement relevé mais qui ne dénature pas les 3 ingrédients principaux. Que de bonnes choses en perspective!

tartare de poisson exotique au wasabi et à la coriandre marion billierPour réaliser ce délicieux tartare pour 4 personnes, il vous faut :

– Une belle dorade
– 2 avocats murs mais fermes
– 1 mangue
– 1 oignon rouge
– 1 citron vert
– 1 demi citron jaune
– du sésame au wasabi
– de la sauce soja
– un petit bouquet de coriandre
– 1 morceau de gingembre
– du sel noir d’Hawai

Pour commencer, je vous conseille de demander à votre poissonnier de lever les filets. Appliquez-vous à bien tailler la chair en petits cubes les plus réguliers possibles et à faire de même pour la mangue, les avocats et l’oignon rouge (dans cette recette j’ai utilisé un oignon frais…).

Rajoutez le jus de vos citrons et deux cuillères à soupe de sauce soja. Hachez maintenant votre coriandre et un petit cube de gingembre (un poil plus petit qu’un dé dans ma recette).

tartare de daurade à la mangue et avocat potins gourmandsAu moment de servir, avant de remuer pour la dernière fois, rajoutez votre pincée de sel noir d’Hawai, une cuillère à soupe de graines de sésame au wasabi et une cuillère d’huile d’olive pour apporter un peu de brillance à votre mélange. Je les achète personnellement à Eurasie, sorte de supermarché asiatique.

Elles ont une jolie couleur verte et apportent un peu de croustillant et de piquant à vos recettes.

Pour une jolie présentation, j’utilise un cercle de présentation avec un poussoir. Quelques gouttes de velours de balsamique et le tour est joué! Il n’y a plus qu’à déguster.

Bûche de Noël forêt enchantée

Bûche de Noël au chocolat, poire, rhum et châtaignes à la vanille

De nouveau 15 jours sans article! La saison de Noël s’achève pour nous, e-commerçants, et c’est tant mieux! Je profite donc de cette accalmie du dimanche pour vous poster la photo de la bûche (ainsi que la recette! ;-)) qui nous attend en famille mercredi soir, et que nous avons dégusté pour séance test ce midi! ^^

bûche forêt enchantée de potins gourmands à la poire et à la chataigne à la vanilleJe préviens d’avance les initiés, prévoyez votre après-midi (3 heures) si vous souhaitez vous lancer dans sa confection. C’est un délice qu’il faut savoir apprécier et désirer! 7 couches au total pour retrouver plein de saveurs et de textures différentes, avec gourmandise.

 

Comme nous avons été malins (et gourmands!).
J’ai croquis intérieur de la bûche de noël à la poire et chocolat praliné potins gourmandscomplètement oublié de prendre en photo l’intérieur de la bûche… Donc voici mon croquis qui récapitule le tout.

Bûche de Noël – 12 personnes :

Pour le crémeux à la poire :
200 g de poire (Comice) mixées
2 œufs entiers
3 jaunes œufs
1 gousse de vanille
60 g de sucre
1 feuille et demi de gélatine
70 g de beurre

Pour la génoise au rhum :
3 œufs
3 cuillères à soupe de sucre
3 cuillères à soupe de farine à pâtisserie
1 cuillère à café de levure chimique
1 cuillère à soupe d’eau

Pour la mousse à la châtaigne vanillée :
280 g de crème de châtaignes à la vanille
100 g de mascarpone
300 ml de crème liquide
4 feuilles de gélatine

Pour le financier au chocolat :
3 blancs d’œuf
90 g de sucre glace
30 g de farine
80 g de poudre d’amandes
23 g de poudre de noisette
100 g de beurre
2 cuillères à soupe de cacao

Pour les couches croquantes :

1 boîte de gavottes
75 g de pâte de pralin

Commençons par le crémeux à la poire. Faites tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide pour les ramollir. Mélangez dans une casserole vos œufs, votre sucre, la pulpe de poire, la gousse et la gélatine. Faites chauffer ce mélange tout en le fouettant sans le faire bouillir. Retirez-le du feu puis incorporez vos dés de beurre une fois que votre mélange est redescendu à 35°C. Vous n’avez plus qu’à mettre votre mélange dans la moitié de votre insert et de le filmer au contact, puis de le laisser prendre au frais.

Préparez ensuite votre génoise en fouettant les jaunes d’œufs et le sucre, puis la farine et la levure, ajoutez votre cuillère à soupe d’eau. Montez les blancs en neige que vous mélangerez ensuite au reste de la préparation délicatement. Étalez le tout en une couche bien lisse d’un bon centimètre et faite-la cuire 10 minutes à 180°C au four. Laissez-la refroidir avant de la découper en 2 rectangles de la taille de la base de votre moule. Dans un petit bol à côté, versez 3 cuillères à soupe de rhum ambré, 6 d’eau et un sachet de sucre vanillé que vous ferez chauffer 15 secondes au micro-ondes. Ce sera votre « sirop » pour imbiber vos biscuits. (vous pouvez en faire plus si vous aimez les pâtisseries un peu plus alcoolisées)

Dans un autre saladier, faites fondre au micro-ondes votre crème à la châtaigne avec vos feuilles de gélatine. Remuez-bien toutes les 15 secondes jusqu’à ce que toute la gélatine soit entièrement fondue. Une fois votre mélange froid, ajoutez le mascarpone, puis incorporez la crème liquide montée en chantilly.

Pour faire votre base de financier au chocolat, mélangez les 2 poudres, le sucre glace, la farine et le cacao. Ajoutez les blancs d’œuf jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Faites fondre le beurre et rajoutez-le. Etalez ensuite sur une plaque, de la taille de votre moule à bûche le plus uniformément possible. Faites cuire à 180°C environ 13 à 15 minutes.

Pour les couches croquantes, il vous suffit de broyer en miettes une boîte de gavottes au chocolat, et de les mélanger avec votre pâte de pralin.

Il vous suffit maintenant de monter le tout! 😉 Personnellement, je prends toujours un moule à terrine, ce qui me permet d’avoir une bûche avec un toit et d’y mettre plein de petites décorations. Ce qui est clairement plus difficile avec un arrondi. Donc, c’est parti!

Dans le fond du moule, mettez une 1ère couche d’1 petit centimètre de crème à la châtaigne avec une poche à douille. NB : pour que l’extérieur de la bûche soit bien uni, il faudra garder entre le moule et les couches des autres préparations un écart de 7 mm que vous garnirez de crème à la châtaigne.

Disposez ensuite votre premier rectangle de génoise, que vous aurez imbibé de sirop. Couvrez-le de crémeux à la poire en bordant de crème de châtaigne. Refermez avec une couche de gavotte/pralin, toujours bordée de crème. Rajoutez alors votre 2ème génoise au rhum. Disposez par-dessus une couche de crème à la châtaigne, cette fois-ci sur toute la surface. Une nouvelle couche de gavotte/pralin telle que la précédente. Versez le reste de crème, s’il vous en reste. Puis refermez le tout avec votre financier au chocolat.

Hop, le tout au frais pour la nuit. Puis 1 heure au congélateur avec de servir sur votre plat (faites-le avant le dîner) pour que le tout se tienne bien.

Votre bûche est terminée! Place aux décors. Je me suis amusée à les faire avec de la meringue italienne et du cacao en poudre afin de recréer un décor de forêt enneigée!

Bûche de Noël à la poire et au chocolat, rhum chataignes