Pancakes moelleux à la cannelle et au miel

Trainer sous la couette, cuisiner en pyjama et partager de petites gourmandises en famille : les jours fériés servent à ça! C’est pourquoi, je me suis dit qu’une recette réconfortante et gourmande, que tout le monde aime, au petit déjeuner ou au gouter, était de mise! Cette recette de pancakes à la cannelle et au miel est simple comme bonjour mais à le mérite de coller à la réalité par rapport à ce que l’on appelle le véritable pancake. On voit trop souvent de pâles copies, bourratives et plates, brûlées ou encore trop grasses!

Pour faire de beaux pancakes parfumés, aériens et légers, il vous faut :recette de pancakes gonflés potins gourmands

– 15 cl de lait
– 2 gros œufs
– 25 g beurre fondu
– 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 100 g de farine
– 100 g de Maizena
– 1 sachet de levure chimique
– 1 pincée de cannelle
– 1 pincée de sel

Dans un premier temps, séparez vos blancs de vos jaunes d’oeufs et montez-les en neige avec la pincée de sel.

Dans un autre saladier, mélanger la farine et la maizena, les sucres, la levure et la cannelle. Ajoutez-y ensuite les jaunes d’oeufs et le beurre fondu. Puis délayez le tout petit à petit avec le lait. Jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse, sans grumeaux.

Incorporez délicatement vos blancs d’oeufs montés en neige, pour rendre votre préparation mousseuse.

Faites chauffer une cuillère à café d’huile de tournesol dans votre poêle anti-adhésive (personnellement, je mets de l’huile pour que mes bords dorent bien rapidement, ce qui permet de stopper l’étalement de la pâte et de garder une belle densité de pâte au même endroit et donc de faire des pancakes épais et moelleux). Avec votre louche, déposez votre pâte toujours au même endroit dans votre poêle jusqu’à l’obtention de la taille désirée.

pancakes à la vanille et au mielRetournez ensuite votre pancake une fois qu’il est doré et laissez cuire l’autre face 20/30 secondes dès qu’elle commence à bien dorer.

Et voilà, recommencez jusqu’à épuisement des stocks!

Avant de déguster, ajoutez-y une cuillère de miel ou de sirop d’érable! Miam! 😉

Œuf cocotte au panais, roquefort et poire

Je sais ce que vous ressentez en ce moment mes chers lecteurs. L’été indien a donné tout ce qu’il a pu! Nous offrant même la possibilité de boire un verre entre amis en terrasse un soir de 1er Novembre. Mais ce début de semaine est glacé. Adieu gambettes à l’air, petit pulls légers et bonjour à notre bon vieux duffle coat! Au moins, vous aurez de quoi retrouver le sourire et un peu de chaleur avec cette recette d’œuf cocotte, à préparer en moins de 10 minutes!

potins gourmands et sa recette d'oeuf cocotte au panais roquefort et poirePour la réaliser, il vous faut ( pour 4 cocottes) :

– 1 beau panais
– du miel
– un morceau de roquefort
– une grosse poire ou deux petites. (Comice ou William)
– 4 œufs
– du gruyère
– 1 petit pot de crème fraîche entière
– sel et poivre
– quelques cerneaux de noix

Commençons par le BA-ba. Qu’est ce que le panais? Après plusieurs débats à table, et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le panais, un petit lien bien utile par ici. Faites donc cuire votre panais, quelques minutes (8 minutes) dans un bouillon. Coupez-le en petits morceaux et faites-les revenir dans du beurre et une cuillère à soupe de miel jusqu’à ce qu’il dore. (Miel de châtaigner si vous avez!)

Disposez-les dans vos petites cocottes. Ajoutez un quart de votre poire, épluchée et coupée en petits morceaux, par dessus.

Vient le tour des quelques dés de roquefort. A disposer avec parcimonie, pour que la saveur du roquefort n’écrase pas celle de vos autres ingrédients. (Personnellement, j’ai mis quatre ou cinq petits dés par cocotte).

Je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter quelques cerneaux de noix. C’est la saison, et en plus tout le monde adore ça à la maison!

Mettez ensuite un œuf par cocotte. Fouettez légèrement votre petit pot de crème fraîche pour la détendre. Ajoutez dans vos cocottes une cuillère à soupe. Un tour de moulin de poivre et une pincée de gros sel. Et recouvrez (pas totalement) d’une grosse pincée de gruyère.

Et enfournez le tout à 180°C pendant 12 minutes (par une de plus!) Pour les plus pressés, un tour au micro-ondes et dès que le blanc de l’œuf est cuit, dépêchez-vous de sortir votre cocotte pour la déguster!

Régalez-vous et à très vite pour une nouvelle recette!

Roulés de poulet aux noix et polenta thym parmesan

Je crois que j’ai un problème d’addiction aux noix! Peut-être même avec tous les fruits à coques : noisettes, pistaches, cacahuètes… Dès que les premières noix tombent, me voilà prête à réaliser des multitudes d’associations culinaires! Cette semaine, j’ai donc décidé de réaliser une recette très simple et à tomber : des roulés de poulet aux noix (vous allez voir comme c’est facile!) avec de la polenta au thym et au parmesan. Un régal!

Pour réaliser ce plat de roulés de poulet aux noix et sa polenta 4 personnes, il vous faut :

– 3 escalopes de poulet
– Un petit bol de noix
– Une sauce SACLA caviar de tomate et ail 
– 6 bâtonnets de gruyère
– Quelques branches de thym
– 1 sachet de parmesan
– de la polenta
– un petit pack de crème liquide.
– sel et poivre
– un carré de bouillon

roulé de poulet aux noix et polenta pimentée au thymOn commence en écrasant ou en mixant grossièrement vos noix avec deux grosses cuillères à soupe de sauce SACLA. On coupe ensuite en deux dans leurs épaisseurs les escalopes de poulet (attention à vos doigts! et veillez à faire des tranches fines et régulières).
Garnissez-les d’une épaisseur de 3mm de votre mélange aux noix et rajoutez à l’extrémité de vos escalopes vos bâtonnets de gruyère (prenez un AOP, comme ça vous pouvez être certain qu’il fondra à la cuisson! ;-))

Mettez vos escalopes recouvertes sur du papier film micro-ondes et faites de jolis roulés/boudins avec vos escalopes autour de vos bâtonnets de gruyère. Serrez les extrémités en tournant et en saucissonnant bien pour que le tout soit hermétique.

Pendant ce temps, réalisez un litre et demi de bouillon. Séparez votre bouillon en deux, une fois qu’il a bien pris. Laissez infuser vos branches de thym dans un des 2 (vous pouvez aussi en garder pour la déco, c’est sympa!)

Rapportez-vous au mode d’emploi de votre polenta pour connaitre la quantité à verser. J’utilise la Tipiak personnellement, un demi sachet suffit largement pour 4. Enlevez les branches de thym et versez votre polenta dans votre bouillon n°1. Remuez sans vous arrêter sans qu’elle épaississe trop (dans cette recette, elle doit presque avoir la consistance d’une purée) et rajoutez du bouillon si nécessaire. Versez ensuite votre petit pack de crème liquide (vous n’êtes pas obligés de tout mettre, faites en fonction de vos goûts) et 4 cuillères à soupe de parmesan, du sel et du poivre.

Dans l’autre bouillon mis de côté, faites cuire pendant environ 8 minutes vos roulés, voire 10 minutes maximum. Il doit être bien bouillonnant.

Une fois cuits, découpez-les en belles rondelles de 2 cm et disposez-les sur votre polenta au fond de votre assiette. Choisissez des assiettes creuses pour les présenter. Le rendu est beaucoup plus beau et l’effet plus grand^^! C’est prêt!

Spaghettis aux coques, sauce à la tomate, à l’ail et au persil

Des invités qui arrivent au dernier moment? Ou tout simplement envie d’un plat gourmand, simple et efficace? Potins Gourmands a la solution avec ce plat de pâtes, plus précisément, de spaghettis aux coques, à la sauce tomate, à l’ail et au persil. Quel plaisir de voir danser ces petites coques dans votre poêle au contact de l’huile d’olive et de la chaleur! Même les cuisiniers en herbe seront étonnés de la facilité de réalisation de cette recette!

Pour réaliser ce plat de spaghettis aux coques, sauce à la tomate,
il vous faut (2 personnes) :

– 200 g de spaghettis
– 500 g de coques
– 3 tomates bien juteuses
– 2 gousses d’ail
– 1 demi botte de persil
– de l’huile d’olive
– une cuillère à café de sucre
– quelques branches de thym
– 1 petit verre de vin blanc sec

coques persillées à la tomate et à l'ail potins gourmandsPlongez les coques dans un saladier rempli d’eau avec quelques grains de gros sel, pour qu’elles puissent rendre tout le sable et s’ouvrir délicatement.

Tout d’abord, préparez la sauce tomate en coupant en morceaux vos tomates avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, une gousse d’ail écrasée, une cuillère à cafe de sucre en poudre dans une casserole à feu moyen, en laissant infuser les branches de thym. Remuez de temps en temps, jusqu’à ce que le tout réduise et forme une sauce épaisse et brillante.

Pendant ce temps, faites cuire vos spaghettis al dente. Egouttez vos coques et faites les revenir dans votre poêle bien chaude, avec un filet d’huile d’olive, la moitié de votre seconde gousse d’ail écrasée, et dans les dernières minutes votre persil haché avec un verre de vin blanc pour les faire déglacer (petit le verre, hein! Afin de réaliser une petite sauce gourmande avec vos coquillages. ;-)).

Elles doivent toutes s’ouvrir. Si certains coquilles n’ont plus les coques, enlevez-les. Vous ne devez pas non plus garder les coques fermées (si elles ne s’ouvrent pas au bout de quelques minutes lors de la cuisson, c’est qu’elles ne sont plus fraiches).

Arrosez une fois cuites vos spaghettis d’un trait d’huile d’olive à l’ail, assaisonnez de quelques grains de gros sel et de poivre. Rajoutez-y votre sauce à la tomate bien épaisse (à laquelle vous aurez retiré les branches de thym) et ensuite vos coques.

Votre plat est prêt!

Risotto aux noix de saint jacques, tempura de chou fleur

Pour trouver un peu de réconfort en ce début de semaine pluvieux, rien de tel qu’une recette onctueuse et de saison. J’ai craqué sur un superbe chou fleur chez mon primeur et des noix de saint-jacques (les premières de la saison) m’ont fait de l’oeil chez le poissonnier. Du coup, je me suis dit que ça vous ferait du bien, une recette gourmande et originale en mixant ces deux ingrédients!

Pour réaliser votre risotto aux noix de Saint jacques et vos morceaux de chou-fleur en tempura, il vous faut (4 personnes) :

– Un gros verre à moutarde de riz arborio
– 30 g de beurre
– Un oignon jaune
– 1 litre de bouillon (volaille, poule ou légumes en fonction de ce que vous aimez)
– Une grosse poignée de noix
– un verre de vin blanc sec
– 3 à 4 noix de Saint-jacques par personne soit une petite quinzaine.
– Un petit sachet de gruyère
– 3 têtes de chou-fleur
– 2 cuillères à soupe de farine
– 2 cuillères à soupe de maizena
– un peu de bière
– une cuillère à soupe de curry
– sel et poivre
– de l’huile d’olive de colza ou de tournesol

recette de risotto original aux noix de saint jacques et chou fleur en tempuraCommençons par le risotto en lui-même. Vous taillez votre oignon en fines lamelles et préparez votre litre de bouillon grâce à votre cube.

Faites revenir vos grains de riz dans votre beurre jusqu’à ce qu’ils soient tous translucides et rajoutez-y alors votre oignon ciselé. Versez votre verre de vin blanc jusqu’à évaporation. Puis ajoutez une louche de bouillon jusqu’à évaporation complète de chacune (vous n’êtes pas obligés d’utiliser la totalité de votre bouillon). L’objectif final est d’obtenir une consistance du riz encore légèrement ferme mais tout de même fondante. Le secret d’un risotto bien réussi est de ne pas avoir laissé votre riz brûler dans le fond de votre casserole ou marmite, donc d’avoir remué activement.

Versez-y vos morceaux de noix et votre sachet de gruyère (pas celui de 500g évidemment! ^^ je vous avais vus venir!). Un filet de crème fraiche fluide si vous en ressentez le besoin (ou la gourmandise!)

Préparez votre mélange à tempura avec la farine, la maizena et le curry. Une ou deux cuillère à soupe de bière. Il faut que le mélange reste un peu épais en évitant les grumeaux. Salez et poivrez. Taillez en partant de la base vos têtes de chou-fleur pour garder toute la jolie dentelle que la tête forme. Chauffez fortement votre huile, trempez vos choux-fleurs dans votre mélange épais et jetez-les dans votre huile bien chaude (faites bien attention à vous… j’ai gardé une jolie cloque sur la joue!) jusqu’à ce que chaque morceau dore bien et égouttez-les sur du sopalin.

Enfin, dans une poêle, faites revenir vos Saint-jacques dans un peu de beurre ou d’huile d’olive à l’ail. Jusqu’à ce qu’elle soient dorées (et non noires…) Assaisonnez le tout.

Servez dans un joli récipient et évidemment, régalez-vous! Voilà, j’ai faim moi maintenant…

Salade de saison aux noix, poire, comté et grenade

Bonjour à tous! En ce joli dimanche d’Octobre, rien de tel qu’une salade vitaminée qui fera sortir tout le monde du lit pour un brunch gourmand ou un déjeuner léger. Il y a quelques produits de saison que l’on attend toute l’année. Mon pêché mignon, c’est la poire. Croquante, acide, juteuse, sucrée, je l’aime vraiment sous toutes ses coutures.

salade à la poire aux noix  comté chou fleur et grenade

J’ai donc voulu lui trouver une place de choix dans cette salade d’endives aux noix, Comté, poires, de graines de grenade et de quelques morceaux de chou fleur cru.

Ultra simple, vous la réaliserez en moins de 10 minutes.
Pour 4 personnes, il vous faut :

– 2 grosses endives (si vous en trouvez des rouges c’est encore mieux, elles sont douces, sucrées et séduisantes par leur belle couleur!)
– la moitié d’un morceau de Comté
– une vingtaine de noix
– une grenade
– 2 têtes de chou fleur
– 2 poires Williams

Tout d’abord coupez en deux dans le sens de la longueur vos endives. puis en petits morceaux. Faites des petits cubes de votre Comté. Jetez-y vos noix.

Ouvrez votre grenade, pressez-la délicatement pour faire sortir les premiers grains et un peu de jus au dessus de votre saladier. (Ne faites pas comme moi : ne la regardez pas dans les yeux, ma marinière et mes lunettes ne s’en sont pas remises ^^) Enlevez le reste des grains au couteau.

Prenez vos deux petites têtes de chou fleur et coupez-les à partir du pied (avec un couteau bien aiguisé et fin) pour faire de belles tranches avec du relief.

En dernier, pelez vos poires et coupez-les en dés. Mélangez le tout dans votre saladier.

Je vous recommande une vinaigrette à base de vinaigre de cidre, de vinaigre balsamique et d’une touche de miel. Cela mettra tous vos ingrédients bien en valeur! Mais libre à vous d’en réaliser une en fonction de vos habitudes et de vos goûts! Bon appétit!

– Potins Gourmands –

Linguines aux amandes et au Boursin

Le défi du jour était un peu particulier. J’ai bien conscience que mon budget alimentaire personnel est bien plus important que bon nombre de mes amis ou connaissances. Mais que je suis également une accro de la cuisine au point d’y passer au moins 2 heures chaque jour, ce qui n’est pas possible pour tout le monde .

Du coup, je me suis donné un vrai challenge : cuisiner en moins de 15 minutes, le plus simplement possible et pour un tout petit budget avec ce plat de linguines aux amandes (pas le fruit sec hein!) et au Boursin!

Pour réaliser ce plat de pâtes, il vous faut : (2 personnes)

– Des linguines
– 10 amandes de mer
– 1 oignon
– 2, 3 (voir 4 pour les gourmands) carrés de Boursin
– une petite brique de crème fraiche
– quelques brins de persil
– de l’huile d’olive
– une gousse d’ail
– un peu de vin blanc

Pour réaliser votre recette, rien de plus simple. Avant toute chose, laissez tremper vos amandes de mer dans de l’eau salée une heure ou deux avant de commencer votre cuisson, qu’elles puissent rendre tout le sable restant.

linguines aux amandes de mer et boursin potins gourmandsFaites cuire votre oignon, que vous aurez préalablement émincé, avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Faites cuire vos linguines le temps indiqué pour une cuisson al dente.
Pendant ce temps, égouttez vos amandes.
Rajoutez dans la poêle, avec l’oignon, une gousse d’ail écrasée et vos amandes. Versez un peu de vin blanc pour les faire déglacer et obtenir un petit jus de cuisson. Laissez-les cuire à feu moyen jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent toutes (ce qui vous prouve deux choses. 1, si elles s’ouvrent, c’est qu’il s’agit d’amandes fraîches, et de 2, qu’elles sont cuites parfaitement dès leur ouverture…).
Rajoutez ensuite quelques brins de persil hachés au ciseau.

Une fois les pâtes cuites et égouttées, délayez vos carrés de Boursin dedans. Un filet généreux de crème en plus.
Disposez les linguines dans vos assiettes et rajoutez vos amandes de mer cuites ainsi qu’un peu de jus de cuisson. Votre plat est prêt!

Tartine d’aubergine, figues, ricotta et jambon de parme

tartine d'aubergines roties aux figues jambon de parme et ricottaUne dernière recette estivale avant la longue pénurie de fruits juteux et gorgés de soleil qui nous attend!

Voila ce que je souhaitais partager aujourd’hui avec cette recette de tartine d’aubergine (sans pain donc ;-)), aux figues et tomates rôties, ricotta et jambon.

Une recette simple, sucrée / salée, qui fait honneur aux dernières figues des étales…

Pour ces tartines aux aubergines, il vous faut : (4 personnes)

– 2 belles aubergines (comptez deux tranches par personne)
– 1 pot de ricotta
– 8 tomates cerises
– 8 tranches de jambon de parme
– 2 figues
– de l’huile d’olive au basilic
– une dizaine de pignons de pin

Dans un premier temps, coupez les aubergines en tranche d’environ 1 cm d’épaisseur dans le sens de la longueur. Disposez-les sur votre plaque avec du papier sulfurisé, arrosez-les d’huile d’olive et écrasez un peu d’ail sur chacune d’elles pour qu’elles puissent garder un petit gout aillé. Passez-les de chaque côté, 10 minutes au four à 180/200°C.

Profitez-en pour couper en deux vos tomates cerises dans un petit récipient, arrosez-les également d’huile d’olive, un peu de sel, de poivre et de sucre pour qu’elles caramélisent et glissez votre récipient dans votre four avec les aubergines.

Pendant ce temps, préparez votre ricotta en ajoutant deux cuillères à souple d’huile d’olive au basilic ou au citron (selon votre envie), quelques pignons de pins, du sel et du poivre. Une fois vos tranches d’aubergine cuites, étalez votre mélange à la ricotta sur chacune d’elles.

Disposez ensuite vos tranches de figues, vos tomates cerise rôties et votre jambon de parme (1 tranche sur chaque aubergine). Repassez le tout quelques minutes au four (environ 5 minutes à 180°C) pour bien lier tous les éléments. Un tour de moulin de poivre et quelques grains de gros sel!

Vous n’avez plus qu’à accompagner d’une bonne poignée de roquette et d’un vinaigre balsamique à l’italienne et vous régaler!

Gaspacho crémeux aux poivrons et à la fêta, basilic et pignons

recette gaspacho aux poivrons et feta basilic et pignonsAllo, allo la communauté gourmande! Cette semaine, on a tous repéré que l’expression « été indien » était dans toutes les bouches. Sur les côteaux bordelais, le thermomètre a encore frôlé les 30º!

Du coup, côté cuisine, on est plus tenté par des plats froids ou des aliments frais!
C’est pourquoi, cette semaine j’ai voulu vous concocter quelque chose de simple, de coloré et de goûteux, parfaitement adapté à cet été indien : un gaspacho crémeux aux poivrons et à la fêta, aux pignons torréfiés. Miam! 😉

Pour réaliser votre gaspacho aux poivrons, il vous faut : (pour 4 personnes)

3 poivrons rouges
1 feta
1 cuillère à soupe de tartare ou 3 carrés de boursin
1 yaourt au lait de brebis (ou de chèvre pour les amateurs)
Une dizaine de feuilles de basilic
1 pincée de piment fumé La Chinata
1 gousse d’ail
Des pignons de pin
Sel et poivre

Tout d’abord, faites cuire vos poivrons. Pour cela, coupez-les en deux, otez les pépins et les cotes blanchâtres. Disposez-les, face peau vers le haut et mettez les à cuire pendant 20 minutes à 200ºC. Cachez dessous votre gousse d’ail pour qu’elle confise pendant ce temps.

A la sortie du four, enlevez la peau des poivrons puis mixez-les avec vos carrés de boursin, le contenu de votre gousse d’ail confite, votre yaourt de brebis, vos épices et quelques unes de vos feuilles de basilic émincées. (Gardez-en tout de même un peu pour la décoration).

Vous pouvez pendant ce temps torréfier vos pignons légèrement et émietter votre fêta.

Versez le tout dans votre récipient, agrémentez avec les pignons, quelques miettes de fêta et les feuilles de basilic entières que vous aviez mises de côté! C’est prêt!

Carpaccio de figues et mozzarella di buffala, pignons et basilic

Invités de dernière minute, nécessité d’impressionner belle-maman ou épater vos convives en quelques coups de couteaux?! J’ai ce qu’il vous faut avec cette recette ultra simple de carpaccio de figues et mozzarella!

Même les papilles les plus compliquées seront ravies! Elle est fraîche, de saison et idéale pour le soir ou pour un déjeuner en terrasse au soleil. Merci maman pour l’idée, j’y ai juste rajouté quelques petits bonus! 😉

Le succès de cette recette réside principalement dans la teneur en sucre des figues. Elles doivent contre-balancer tout le reste, et s’allier parfaitement avec le léger côté caramélisé du vinaigre balsamique. Sans oublier votre mozzarella : plus elle sera de qualité, c’est à dire avec un coeur fondant, plus votre recette sera onctueuse et gourmande! 😉

Pour réaliser la recette du carpaccio de figues et mozzarella (2 personnes), il vous faut :

Une dizaine de petites figues
1 mozzarella di buffala
10 feuilles de basilic
une petite poignée de pignons de pin
du vinaigre balsamique
de l’huile d’olive
de l’huile de noisette (facultative)
du gros sel et du poivre

Recette de carpaccio de figues et de mozzarella di buffalaTout d’abord, armez-vous d’un couteau bien tranchant! La précision de vos rondelles déterminera la présentation globale de vos assiettes : plus c’est fin et précis, plus votre assiette est raffinée.

Coupez ensuite toutes vos figues et votre mozzarella en rondelles. Laissez de côté les petites extrémités et mangez-les! (ben oui, je soutiens le fait que le cuisinier mérite un encouragement durant son travail! ^^)

Disposez le tout joliment dans vos assiettes. De préférence, choisissez de grandes assiettes, le résultat n’en est que plus esthétique.

Faites ensuite revenir dans une poêle, à sec, votre poignée de pignons de pin pour les torréfier légèrement et décupler leur goût « noisette ».

Emincez vos feuilles de basilic et gardez-en 4 pour la décoration de vos assiettes.

Arrosez le tout de quelques traits de balsamique et d’huile d’olive. Si vous avez de l’huile de noisette, un léger filet par assiette est suffisant. Il ne faut pas que la saveur de la noisette prédomine et masque les autres. Parsemez de pignons grillés, de votre basilic ciselé et de quelques grains de gros sel et de poivre écrasé.

Vous n’avez plus qu’à servir! Bon appétit!