Bûche de Noël au chocolat, poire, rhum et châtaignes à la vanille

De nouveau 15 jours sans article! La saison de Noël s’achève pour nous, e-commerçants, et c’est tant mieux! Je profite donc de cette accalmie du dimanche pour vous poster la photo de la bûche (ainsi que la recette! ;-)) qui nous attend en famille mercredi soir, et que nous avons dégusté pour séance test ce midi! ^^

bûche forêt enchantée de potins gourmands à la poire et à la chataigne à la vanilleJe préviens d’avance les initiés, prévoyez votre après-midi (3 heures) si vous souhaitez vous lancer dans sa confection. C’est un délice qu’il faut savoir apprécier et désirer! 7 couches au total pour retrouver plein de saveurs et de textures différentes, avec gourmandise.

 

Comme nous avons été malins (et gourmands!).
J’ai croquis intérieur de la bûche de noël à la poire et chocolat praliné potins gourmandscomplètement oublié de prendre en photo l’intérieur de la bûche… Donc voici mon croquis qui récapitule le tout.

Bûche de Noël – 12 personnes :

Pour le crémeux à la poire :
200 g de poire (Comice) mixées
2 œufs entiers
3 jaunes œufs
1 gousse de vanille
60 g de sucre
1 feuille et demi de gélatine
70 g de beurre

Pour la génoise au rhum :
3 œufs
3 cuillères à soupe de sucre
3 cuillères à soupe de farine à pâtisserie
1 cuillère à café de levure chimique
1 cuillère à soupe d’eau

Pour la mousse à la châtaigne vanillée :
280 g de crème de châtaignes à la vanille
100 g de mascarpone
300 ml de crème liquide
4 feuilles de gélatine

Pour le financier au chocolat :
3 blancs d’œuf
90 g de sucre glace
30 g de farine
80 g de poudre d’amandes
23 g de poudre de noisette
100 g de beurre
2 cuillères à soupe de cacao

Pour les couches croquantes :

1 boîte de gavottes
75 g de pâte de pralin

Commençons par le crémeux à la poire. Faites tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide pour les ramollir. Mélangez dans une casserole vos œufs, votre sucre, la pulpe de poire, la gousse et la gélatine. Faites chauffer ce mélange tout en le fouettant sans le faire bouillir. Retirez-le du feu puis incorporez vos dés de beurre une fois que votre mélange est redescendu à 35°C. Vous n’avez plus qu’à mettre votre mélange dans la moitié de votre insert et de le filmer au contact, puis de le laisser prendre au frais.

Préparez ensuite votre génoise en fouettant les jaunes d’œufs et le sucre, puis la farine et la levure, ajoutez votre cuillère à soupe d’eau. Montez les blancs en neige que vous mélangerez ensuite au reste de la préparation délicatement. Étalez le tout en une couche bien lisse d’un bon centimètre et faite-la cuire 10 minutes à 180°C au four. Laissez-la refroidir avant de la découper en 2 rectangles de la taille de la base de votre moule. Dans un petit bol à côté, versez 3 cuillères à soupe de rhum ambré, 6 d’eau et un sachet de sucre vanillé que vous ferez chauffer 15 secondes au micro-ondes. Ce sera votre « sirop » pour imbiber vos biscuits. (vous pouvez en faire plus si vous aimez les pâtisseries un peu plus alcoolisées)

Dans un autre saladier, faites fondre au micro-ondes votre crème à la châtaigne avec vos feuilles de gélatine. Remuez-bien toutes les 15 secondes jusqu’à ce que toute la gélatine soit entièrement fondue. Une fois votre mélange froid, ajoutez le mascarpone, puis incorporez la crème liquide montée en chantilly.

Pour faire votre base de financier au chocolat, mélangez les 2 poudres, le sucre glace, la farine et le cacao. Ajoutez les blancs d’œuf jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Faites fondre le beurre et rajoutez-le. Etalez ensuite sur une plaque, de la taille de votre moule à bûche le plus uniformément possible. Faites cuire à 180°C environ 13 à 15 minutes.

Pour les couches croquantes, il vous suffit de broyer en miettes une boîte de gavottes au chocolat, et de les mélanger avec votre pâte de pralin.

Il vous suffit maintenant de monter le tout! 😉 Personnellement, je prends toujours un moule à terrine, ce qui me permet d’avoir une bûche avec un toit et d’y mettre plein de petites décorations. Ce qui est clairement plus difficile avec un arrondi. Donc, c’est parti!

Dans le fond du moule, mettez une 1ère couche d’1 petit centimètre de crème à la châtaigne avec une poche à douille. NB : pour que l’extérieur de la bûche soit bien uni, il faudra garder entre le moule et les couches des autres préparations un écart de 7 mm que vous garnirez de crème à la châtaigne.

Disposez ensuite votre premier rectangle de génoise, que vous aurez imbibé de sirop. Couvrez-le de crémeux à la poire en bordant de crème de châtaigne. Refermez avec une couche de gavotte/pralin, toujours bordée de crème. Rajoutez alors votre 2ème génoise au rhum. Disposez par-dessus une couche de crème à la châtaigne, cette fois-ci sur toute la surface. Une nouvelle couche de gavotte/pralin telle que la précédente. Versez le reste de crème, s’il vous en reste. Puis refermez le tout avec votre financier au chocolat.

Hop, le tout au frais pour la nuit. Puis 1 heure au congélateur avec de servir sur votre plat (faites-le avant le dîner) pour que le tout se tienne bien.

Votre bûche est terminée! Place aux décors. Je me suis amusée à les faire avec de la meringue italienne et du cacao en poudre afin de recréer un décor de forêt enneigée!

Bûche de Noël à la poire et au chocolat, rhum chataignes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *