Le chien de Pavlov : le bistrot gastro qui a du mordant!

Ce n’est pas bien compliqué, depuis un an, de nouveaux restaurants qui ont du chien se sont installés à Bordeaux! J’ai du en louper quelques uns, mais je peux vous assurer que mon trio de tête est fait! Par le plus grand des hasards, ils se disputent les pavés du quartier Saint-Pierre à Bordeaux, les deux rues que personne n’attendait au tournant : la rue du Cancéra et la rue de la Devise, j’ai nommé : Le Miles, le Dan et le Chien de Pavlov.

carte-restaurant-chien-de-pavlov-bordeauxC’est au Chien de Pavlov que j’ai eu envie de faire honneur aujourd’hui. J’y suis allée dernièrement pour faire plaisir et y inviter une amie. Un déjeuner au poil donc! Après deux essais en soirée qui ont fait chavirer mon coeur de gourmande, j’avais envie de me frotter au menu du midi.

Alors, qu’avait-on de bon à la carte?

Pour commencer, deux entrées foncièrement différentes : d’un côté toute la générosité et la douceur de la mozzarella de Burrata et de ses nectarines de saison, et de l’autre la force du saumon, retravaillé en deux cuissons (basse température) accompagné d’une vinaigrette fruitée et relevée.

entree restaurant chien de pavlov mozzarella nectarine       entrée chien de pavlov bordeaux au saumon en deux cuissons

Dans les deux entrées, l’association de jeunes pousses apportait une touche légèrement piquante et de contraste pour contrebalancer la douceur fruitée des sauces. Simple, mais efficacement bon.

Pour le plat, il y a eu bagarre! et pour mettre tout le monde d’accord, nous avons cédé à l’appel de l’agneau… (et Dieu sait si l’on a bien fait! ;-))

agneau-en-deux-cuissons-et-nouilles-de-sarrasin-aux-artichauts-et-betteraves-plat-formule-midi-chien-de-pavlov-bordeaux

Des nouilles de sarrasin, gorgées de sauce de cuisson, absolument délicieuses! Mes origines bretonnes ont été flattées, ma truffe exaltée, et les souvenirs de la cuisine authentique des céréales de ma grand-mère sont remontés à la surface. Je pense qu’elle aurait été tout aussi agréablement surprise que nous l’avons été. Sans parler de l’agneau : un délice! Je mets tout de même un bémol sur le morceau confit, un brin trop salé…
La betterave et l’artichaut étaient à leur place. Là aussi, parfaitement cuits.

Et pour finir! nous avons senti l’âme de pâtissière dans nos desserts! J’aime les desserts pleins de caractère, avec une réelle identité… Les becs sucrés seront comblés au Chien de Pavlov, c’est certain. D’un côté, nous avions une tartelette citron / verveine avec une glace maison à la banane. De l’autre, un dessert qui mettait en valeur la figue dans tous ses états, accompagnée d’une panna cotta au brebis, d’un biscuit moelleux à la noisette et d’un sorbet figue à tomber!

tartelette au citron verveine et sa glace banane chien de pavlov restaurant a bordeaux       restaurant chien de pavlov bordeaux dessert aux deux figues panacotta brebis et sorbet figues

A la sortie, ça donne quoi? Une addition de 70 euros pour trois personnes. Sachant que nous avons pris 2 formules (entrée + plat + dessert + verre de vin) et une formule (plat avec boisson seulement). Ce qui équivaut à 23 euros par personne. Plutôt raisonnable pour un menu du midi aussi élaboré, mais pas forcément pour toutes les bourses.

Un bistrot gastro, made in Bordeaux, à mettre dans son carnet, rubrique +++, sans hésiter! Le soir, le repas est beaucoup plus sophistiqué dans l’assiette, vos babines aux aguets et les prix un peu plus élevés! Les étoilés n’ont qu’à bien se tenir… c’est moi qui vous le dit!
Ma petite note perso : Je recommande tout particulièrement la carte des cocktails. Je n’en n’avais tout simplement jamais bu d’aussi bons.

Restaurant Le Chien de Pavlov
45-47 rue de la Devise – 33000 BORDEAUX
05.56.48.26.71
www.lechiendepavlov.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *